Attentats à Paris: Une cinquantaine d'individus radicaux suivis en Ille-et-Vilaine

TERRORISME Le préfet a réuni les maires du département vendredi...

Camille Allain
— 
Le préfet Patrick Strzoda s'est exprimé vendredi à Rennes devant les maires d'Ille-et-Vilaine.
Le préfet Patrick Strzoda s'est exprimé vendredi à Rennes devant les maires d'Ille-et-Vilaine. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

« Dans le cadre du dispositif de lutte contre la radicalisation, une cinquantaine de personnes sont suivies dans le département d’Ille-et-Vilaine ». Le ton solennel, le préfet Patrick Strzoda s’est exprimé ce vendredi face aux maires du département. Objectif : présenter les dispositions prises par l’Etat depuis les attentats qui ont frappé Paris vendredi.

« Il y a des individus radicalisés »

Rappelant l’importance des maires « qui incarnent la République » dans cette situation, le préfet a également « demandé que les événements soient maintenus. La vie continue », a fait savoir Patrick Strzoda.

>> A lire aussi : Moment de recueillement vendredi à Rennes

Le préfet a fait un point sur les personnes susceptibles d’être radicalisées dans le département. « Il y a des individus radicalisés qui appartiennent à la mouvance islamiste. Certains sont en prison, d’autres font l’objet d’un suivi judiciaire. Certaines personnes sont également en cours de radicalisation. Nous les suivons », a assuré le préfet.

Depuis les attentats, six perquisitions administratives ont été menées en Ille-et-Vilaine. Ces opérations n’auraient pas donné lieu à des interpellations.