Agression raciste à Pontivy: Les habitants lancent une pétition

SOCIETE Des incidents avaient éclaté en marge d'une manifestation «anti-migrants»...

C.A.

— 

Illustration d'une manifestation, ici dans les rues de Rennes.
Illustration d'une manifestation, ici dans les rues de Rennes. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

De nombreux habitants de Pontivy s’élèvent contre la manifestation du groupe d’extrême droite Adsav, qui a semé la pagaille dans les rues de la ville du Morbihan samedi dernier. Au lendemain des attaques terroristes à Paris, un rassemblement « anti-migrants » avait été organisé, et autorisé. Plusieurs altercations avaient éclaté et un homme d’origine antillaise avait été tabassé par des militants d’Adsav.

>> A lire aussi : Que s’est-il vraiment passé à Pontivy samedi ?

Une semaine après les incidents qui ont choqué de très nombreux internautes, des habitants de Pontivy ont lancé une pétition en ligne sur le site Change.org intitulée « Sans haine, sans violence à Pontivy ». « La liberté d’expression autorise-t-elle la violence physique et l’incitation à l’appel à la haine dont toute la population a été témoin samedi ? », s’interrogent les auteurs de la pétition. Vendredi matin, le document avait été signé 650 fois.

Fallait-il interdire la manifestation ?

A la suite de la manifestation, quatre plaintes ont été déposées pour violences. De nombreux habitants étaient surpris de voir la manifestation autorisée dans un contexte aussi tendu.