Ligue 1: «Ne pas aller au stade n’est pas une solution», estime le capo des Ultras lorientais

INTERVIEW Le kop du FC Lorient ne va pas déroger à ses habitudes pour la venue du PSG, samedi...

Propos recueillis par Jeremy Goujon

— 

L’un des tifos des Merlus Ultras, qui fêtent cette année leur 20e anniversaire.
L’un des tifos des Merlus Ultras, qui fêtent cette année leur 20e anniversaire. — Merlus Ultras 1995

Capo du kop et responsable des Merlus Ultras, l’un des groupes de supporters du FC Lorient, Florian (24 ans) regrette l’absence de fans adverses à l’occasion de la venue du Paris Saint-Germain, samedi (17 h).

Avez-vous prévu quelque chose de spécial pour cette rencontre ?

On va sûrement sortir une banderole par rapport à ce qui s’est passé vendredi dernier. On aura aussi nos festivités, puisqu’on fête nos 20 ans d’existence dans un mois. À chaque match, on fait un tifo, considéré comme un chapitre, qui reflète un événement marquant de notre groupe. Ce sera encore le cas samedi.

Que pensez-vous de cette initiative lilloise, qui propose de mélanger fans locaux et visiteurs [interdits de déplacement ce week-end] dans une même tribune ?

C’est dommage de les priver de déplacement, car au final, les forces de l’ordre vont être déployées dans le but de filtrer les supporters. Mais pour une ville comme Lorient, a-t-on vraiment besoin d’un renforcement de la mobilisation policière ?

Vous êtes-vous posé la question de vous rendre (ou pas) au Moustoir ?

On va au stade parce que c’est notre passion, on y va pour supporter notre club. Ne pas aller au stade n’est pas une solution. Il faut y aller pour montrer qu’on est tous unis. On ne va pas s’arrêter de vivre.

Le FCL a maintenu son village animations, contrairement, par exemple, au Stade Rennais

C’est une bonne idée de la part du club. Ce sera sécurisé, et seules les personnes munies de billet pourront y accéder.

Pour conclure, parlons quand même de football. Le spectacle est au rendez-vous, cette saison, au Moustoir (Lorient est la deuxième meilleure attaque à domicile)…

C’est notamment dû aux arrivées de Moukandjo et Waris [suspendu ce week-end]. Moukandjo apporte un bien fou à l’équipe. Reims doit regretter de l’avoir laissé partir. Comme on a également retrouvé de la solidité défensivement, on sent que l’équipe a un bon état d’esprit.