Rennes: Yaouank, le plus grand fest-noz du monde veut redonner le sourire aux danseurs

FESTIVAL Environ 8.000 personnes sont attendues samedi soir…

Camille Allain

— 

Environ 8.000 danseurs viennent chaque année au fest-noz de Yaouank. Ici en 2011.
Environ 8.000 danseurs viennent chaque année au fest-noz de Yaouank. Ici en 2011. — J. Gicquel / APEI / 20 Minutes

Plombé par les attentats qui ont frappé Paris, le moral n’est pas au beau fixe en ce triste mois de novembre. Pour retrouver le sourire le temps d’une soirée, pourquoi ne pas aller danser avec des inconnus ? Samedi soir, le festival Yaouank (jeune en breton) organise son traditionnel fest-noz au Parc Expo. L’an dernier plus de 7.000 danseurs avaient foulé le plancher des halls 5 et 9, ce qui en fait le plus grand fest-noz de Bretagne. Et même du monde. « Je préfère parler de Bretagne. Quand on dit du monde, ça fait pompeux », glisse Glenn Jégou.

Toujours souriant, le directeur artistique du festival Yaouank espère pouvoir transmettre sa bonne humeur aux milliers de danseurs. « Bien sûr, le contexte est très particulier, mais la vie continue. Le fest-noz, c’est le plus bel exemple de la fête. Il y a du partage, des échanges. Des gens de trois ou quatre générations qui ne se connaissent même pas vont danser main dans la main pendant des heures. Vous connaissez beaucoup d’événements comme ça ? ». Non, pas vraiment. Dans une Bretagne très rurale et particulièrement pauvre, la danse et le fest-noz ont longtemps distrait les populations, notamment après les longues journées passées aux champs.

Fort de son succès, le festival Yaouank garde la même recette pour attirer des danseurs toujours plus nombreux chaque année, et mise sur une programmation éclectique. Sur scène alternent les formations traditionnelles et les groupes plus « modernes » mélangeant les sonorités bretonnes au rock ou à l’électro. Même si compte tenu des événements, les organisateurs craignent un coup d’arrêt. « Il y aura certainement un impact. Mais on espère aussi qu’il y aura une forme de militantisme, pour montrer que l’on sait s’amuser », poursuit Glenn Jegou.

La sécurité renforcée

Le fest-noz sera ouvert par le désormais célèbre bagad de Vannes, vainqueur de l’émission « La France a un incroyable talent » en début d’année. Le festival a tout de même dû prendre en compte la menace terroriste qui plane sur la France et a gonflé ses effectifs de sécurité. Des palpations seront ainsi menées en amont de l’entrée dans les halls. Des effectifs de gendarmerie pourraient également être présents aux abords du Parc Expo.