Attentats à Paris: Cinq perquisitions dans le Finistère

SECURITE Plusieurs individus auraient été interpellés pour « apologie du terrorisme »

Jérôme Gicquel

— 

Les perquisitions administratives se multiplient en un peu partout en France (illustration).
Les perquisitions administratives se multiplient en un peu partout en France (illustration). — A. GELEBART / 20 MINUTES

Les perquisitions se poursuivent un peu partout en France après les attentats qui ont frappé Paris la semaine dernière. Selon une source préfectorale, cinq perquisitions (quatre administratives et une judiciaire) ont été menées entre mercredi soir et jeudi matin dans le Finistère. Selon Ouest-France, entre quatre et cinq personnes auraient été interpellées dans la région brestoise pour « apologie du terrorisme ». Un individu aurait notamment été appréhendé après avoir mimé des tirs de mitraillettes sur une voiture de police.

Depuis le début de l’état d’urgence, qui vient d’être prolongé pour trois mois, six perquisitions administratives ont également été menées en Ille-et-Vilaine, principalement à Rennes. Ces opérations n’ont donné lieu à aucune interpellation mais « elles ont été utiles », selon la préfecture. Des ordinateurs ont pu être saisis.