Bretagne: Les radios associatives font entendre leurs voix sur les ondes

MEDIAS Rennes accueille jusqu’à vendredi le 11e congrès du Syndicat National des Radios Libres…

Jérôme Gicquel

— 

Radio Laser émet depuis 1992 à Guichen près de Rennes.
Radio Laser émet depuis 1992 à Guichen près de Rennes. — J. Gicquel / APEI / 20 Minutes

Rennes, capitale des radios libres. Jusqu’à vendredi, 200 dirigeants de radios associatives locales sont réunis dans la capitale bretonne à l’occasion du 11e congrès du Syndicat National des Radios Libres (SNRL). Avec 35 radios implantées sur son territoire, la Bretagne fait d’ailleurs figure de bon élève à l’échelle nationale. « C’est une région très dynamique, notamment dans la diversité qui est offerte aux auditeurs. On a des radios dans les zones urbaines et rurales ainsi que des radios étudiantes », souligne Sylvain Delfau, président de la Coordination des radios locales et associatives de Bretagne (Corlab) et directeur de Radio Laser, basée à Guichen.

Rien que dans la métropole rennaise, ce sont ainsi cinq radios associatives qui cohabitent sur les ondes avec Canal B, Radio Rennes, Radio Campus, Radio Laser et RCF Alpha. Cette dernière fait d’ailleurs partie des sept radios confessionnelles qui émettent en Bretagne.

Le poids des radios confessionnelles et en langue bretonne

Une spécificité propre à la région, au même titre que les cinq radios en langue bretonne. « Ces douze radios emploient près de la moitié des salariés (61 sur 128) et représentent plus de la moitié du budget total des radios associatives dans la région. Cela s’explique par l’importance des dons pour les radios confessionnelles et par l’aide des pouvoirs publics pour les radios en langue bretonne », précise Nathanaël Simon, coordinateur régional de la Corlab.

D’ici quelques semaines, la famille des radios associatives s’agrandira encore en Bretagne avec la naissance début 2016 de Fréquence 8 sur le secteur de Montfort-sur-Meu.