Rennes: La banque lui adresse un courrier 32 ans après sa mort

INSOLITE Un conseiller souhaitait faire le point avec une cliente, décédée en 1983…

Jérôme Gicquel

— 

Une boîte aux lettres de La Poste, ici à Rennes.
Une boîte aux lettres de La Poste, ici à Rennes. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

« C’est le moment de faire le point sur vos projets ». Voici l’en-tête d’un courrier de la banque reçu fin août par Constance Beucher, originaire d’une commune de l’agglomération rennaise. Rien d’anormal jusque-là, sauf que la dame est question est décédée en 1983 à l’âge de 81 ans, relate Ouest-France dans son édition du soir.

Un certificat de décès pour clôturer un compte

Interloqué par ce courrier, le petit-fils de la défunte a pris la plume il y a dix jours pour répondre à la Banque Postale. « Je suis au regret de vous dire qu’elle ne prendra pas rendez-vous avec votre conseillère, comme vous le suggérez, car elle n’a pas d’épargne ni de projet immobilier. En effet, elle est décédée il y a 32 ans ! », indique-t-il dans son courrier, resté sans réponse pour l’instant, précise Ouest-France.

La Poste explique de son côté que le courrier a été adressé car un compte existe toujours au nom de la dame. Car pour clôturer un compte, il faut en effet fournir un certificat de décès à sa banque. « Ce qui n’est pas le cas » pour cette dame, précise un porte-parole de La Poste interrogé par le quotidien.