Trophée Jules-Verne: Francis Joyon dans les starting-blocks à Brest

VOILE Le navigateur souhaite battre le record du tour du monde en équipage détenu par Loïck Peyron...

Jeremy Goujon

— 

Le maxi-trimaran IDEC Sport de Françis Joyon, ici à l'orée de la Route du Rhum 2014.
Le maxi-trimaran IDEC Sport de Françis Joyon, ici à l'orée de la Route du Rhum 2014. — J.-M. Liot / IDEC Sport

Détenteur du record du tour du monde en solitaire depuis 2008, Francis Joyon entend également s’approprier le Trophée Jules-Verne, qui récompense le tour du monde le plus rapide réalisé en équipage, sans escale et sans assistance.

D’ici quelques jours (semaines ?), le vieux loup de mer (59 ans) et son team, réunis à bord du maxi-trimaran IDEC Sport, s’élanceront ainsi entre Ouessant (phare du Créac’h) et le cap Lizard (Angleterre) pour tenter de battre la marque établie par Loïck Peyron sur Banque Populaire V, le 6 janvier 2012 (45 jours, 13 heures, 42 minutes et 53 secondes).

En attendant, Joyon et ses cinq compagnons ont amarré à Brest, ce lundi soir (un deuxième maxi-trimaran, Spindrift 2, ne devrait pas tarder à suivre), après avoir quitté La Trinité-sur-Mer. Une façon de se rapprocher de la ligne de départ, que le skipper hanchois souhaite le plus tôt possible en dépit des caprices du temps. « Si on est trop exigeant sur la fenêtre météo, on peut patienter longtemps. »

Au moins une minute d’écart requise

Alors qu’IDEC Sport devra avaler les quelque 26.000 milles marins (48.150 km) à une moyenne impressionnante de 20 nœuds, Francis Joyon justifiait, en juin 2015, son choix d’une équipe navigante restreinte (six hommes, donc, là où ils étaient 14 sur Banque Populaire V). « Le fait d’avoir un équipage réduit permet de simplifier le fonctionnement à bord et de jouer la carte de la légèreté. »

Le mini-commando devra parcourir la planète en moins de 45 jours, 13 heures, 41 minutes et 53 secondes, puisque le World Speed Sailing Record Council (WSSRC), l’organisme qui chronomètre et homologue les records à la voile, exige un écart d’au moins une minute pour valider l’exploit…