Une usine de charcuterie 100% française en projet dans l’Ouest

ECONOMIE Une soixantaine d’emplois pourraient être créées…

J.G. avec AFP
Illustration rayon de charcuterie dans un Carrefour, le 4 juillet 2013.
Illustration rayon de charcuterie dans un Carrefour, le 4 juillet 2013. — VINCENT WARTNER/20MINUTES

En pleine crise du porc, voilà une nouvelle qui devrait redonner un peu le sourire aux éleveurs bretons. Le groupe agroalimentaire français Avril (ex-Sofiproteol) vient d’annoncer être en négociations exclusives avec l’industriel allemand Tönnies pour ouvrir une usine de charcuterie « 100 % française » qui sera basée dans l’Ouest.

« Avril et Tönnies ont pour projet d’unir leurs expertises respectives pour développer une filière 100 % française de produits élaborés dans le porc », à destination de la grande distribution (GMS), indiquent les deux groupes dans un communiqué commun. Les deux sociétés investiraient chacune à parts quasiment égales dans l’usine, axée sur la « découpe et l’élaboration » de produits à base de porc.

A proximité de l’abattoir Abera de Saint-Brice-en-Coglès

L’usine, dont l’investissement est estimé à 6 millions d’euros « devrait voir le jour prochainement, permettant la création de 60 emplois ». Le site devrait se trouver dans une zone assez proche de l’abattoir Abera, filiale d’Avril, implanté à Saint-Brice-en-Coglès en Ille-et-Vilaine.