Stade Rennais: Quel attaquant pour tenter de battre l’invincible PSG ?

FOOTBALL Les Rouge et Noir ne devraient pas aller à l'abordage face au tout-puissant leader de la Ligue 1...

Jeremy Goujon
— 
Pedro Henrique à la lutte avec Zlatan Ibrahimovic, lors du déplacement du Stade Rennais au Parc des Princes, le 30 janvier 2015.
Pedro Henrique à la lutte avec Zlatan Ibrahimovic, lors du déplacement du Stade Rennais au Parc des Princes, le 30 janvier 2015. — G. Jeffroy / Sipa

Requinqué par sa qualification en Coupe de la Ligue (sa première victoire, toutes compétitions confondues, depuis le 13 septembre), le Stade Rennais a l’occasion de frapper un grand coup, vendredi, en accueillant le PSG (20 h 30).

[ANIMATIONS] Demain, à la 35e minute de #SRFCPSG, faîtes du bruit ! >> https ://t.co/fHJyLgiGPa #RoazhonPark pic.twitter.com/uH8wYjktNK
— Stade Rennais F.C. (@staderennais) October 29, 2015

Prudence est mère de sûreté

En plus de créer un mini-séisme, battre le triple champion de France en titre et actuel leader (déjà incontestable) de la Ligue 1, dont la dernière défaite en championnat remonte au 15 mars 2015 (3-2 à Bordeaux), relancerait pour de bon les Rouge et Noir.

Face à l’armada parisienne, il ne serait pas étonnant de retrouver le SRFC en configuration ultra-défensive, comme à Lyon (22 août), où le schéma tactique des plus prudents mis en place par Philippe Montanier avait payé (1-2).

Seul au monde

Au coup d’envoi à Gerland, le seul Rennais à vocation offensive se nommait Pedro Henrique (lequel avait tenu le même rôle ingrat sur le terrain du… Gazélec Ajaccio, le 23 septembre).

Laissé au repos pour la rencontre à Lorient, puis resté sur le banc, mardi, à Bastia (où ni Kamil Grosicki, ni Jérémie Boga n’ont vraiment convaincu), le Brésilien, jamais avare de ses efforts, a le profil idéal pour être donné en pâture à la co-meilleure défense de L1 (six buts encaissés, à égalité avec Angers).

Le seul joueur qui puisse empêcher Jean Fernand de rouler sur le PSG c’est Matuidi/Verratti, j’appréhende le duel. #Quintero
— JeanFernanDLaVilaine (@Feuxdelavilaine) October 27, 2015

L’autre option sud-américaine

À moins que Montanier, encore privé de Paul-Georges Ntep, lui préfère Giovanni Sio, si ce dernier n’est pas suspendu (la Commission de discipline statuera sur son cas ce jeudi soir), ou privilégie la montée en puissance de Juan Fernando Quintero. Titularisé pour la première fois au Moustoir, le Colombien se sent « de mieux en mieux chaque jour », selon des propos rapportés par Ouest-France.

Ayant disputé l’intégralité du derby breton, avant d’entrer brièvement en jeu en Corse (cinq minutes), le gaucher sait que seul « l’enchaînement des matchs peut donner le rythme optimal ». De là à le voir dans le onze de départ, demain soir…