Rennes: La crémation gagne du terrain dans les cimetières

TOUSSAINT Un nouveau lieu pour les défunts vient d’ouvrir au cimetière de l’Est…

Jérôme Gicquel
Illustration de tombes au cimetière de l'Est à Rennes.
Illustration de tombes au cimetière de l'Est à Rennes. — J. Gicquel / APEI / 20 Minutes

Les mentalités évoluent en matière d’obsèques un peu partout en France. A Rennes, les crémations représentent près de 30 % des décès. Un phénomène qui oblige les cimetières à se réorganiser en tendant « vers plus de diversification et de personnalisation », souligne Patrice Quénot, responsable du service funéraire à la ville de Rennes.

Depuis quelques mois, un nouvel espace cinéraire a ainsi vu le jour au cimetière de l’Est. Plus aéré que le traditionnel Jardin du Souvenir où les proches du défunt dispersent les cendres sur un carré de pelouse, cet « archipel » est constitué d’une rivière sèche de galets et de pierres.

Une salle de recueillement inaugurée au cimetière de l’Est

Juste à côté, des colonnes ont été érigées, permettant aux familles d’apposer une plaque en souvenir du disparu. « Cela correspond à une autre approche de la dispersion car sur la pelouse du souvenir, il n’y a aucune trace matérielle du défunt », poursuit Patrice Quénot.

Pour accompagner cette montée en puissance de la crémation, une salle de recueillement vient également d’être inaugurée au cimetière de l’Est, permettant à la famille de se recueillir avant la dispersion des cendres. Le cimetière du Nord sera doté d’un équipement similaire d’ici le premier trimestre 2016.