Rennes: Les syndicats lèvent le préavis de grève dans les écoles lundi

SOCIAL Un conflit opposait les personnels à la ville...

Camille Allain
— 
Illustration d'une classe d'école, ici à Rennes.
Illustration d'une classe d'école, ici à Rennes. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

On annonçait une grande pagaille, et surtout un casse-tête pour les parents. Il n’en sera rien. Alors qu’ils avaient lancé un préavis de grève dans les écoles pour le jour de la rentrée, les syndicats du personnel de la ville de Rennes ont décidé de suspendre le préavis. Après une première rencontre avec les responsables de la ville mercredi, une nouvelle réunion est prévue lundi.

Cela ne signifie pas non plus que la grogne s'est dissipée. Les syndicats UGICT, CGT, Force Ouvrière et Sud menacent de prolonger le mouvement si les discussions n'aboutissent pas.

Une prime pour les vacataires

Malgré l’obtention d’une prime de 300 euros pour le personnel de catégorie C exerçant dans les établissements scolaires, la menace de grève planait toujours au-dessus de la tête des familles rennaises. « Nous attendions un geste pour les vacataires qui ont aussi subi les conséquences de la réforme des rythmes scolaires. Nous l’avons obtenu », assure Christophe Le Floch, secrétaire UNSA, au nom de l’intersyndicale. En moyenne, les vacataires pourraient percevoir une prime de 170 euros, même si les montants ne sont pas encore actés.

Une assemblée générale du personnel se tiendra le 3 novembre pour détailler l'ensemble des mesures aux salariés concernés.