Procès Meilhon: «L'assassin» de Laëtitia Perrais exprime ses regrets

JUSTICE L'accusé est jugé par la cour d'assises d'Ille-et-Vilaine...

Camille Allain
— 
L'entrée de la salle de la cour d'assises d'Ille-et-Vilaine à Rennes où se tient le procès en appel de Tony Meilhon.
L'entrée de la salle de la cour d'assises d'Ille-et-Vilaine à Rennes où se tient le procès en appel de Tony Meilhon. — C. Allain / 20 Minutes

« Ce que j’ai fait, je n’en suis pas fier. J’y pense tous les jours. Et tous les jours je lui demande pardon ». Au huitième jour de son procès en appel, Tony Meilhon a pour la première fois exprimé des regrets devant la cour d’assises d’Ille-et-Vilaine jeudi.

« Je suis devenu un assassin »

L’homme est jugé pour avoir tué puis découpé le corps de Laëtitia Perrais en janvier 2011 près de Pornic (Loire-Atlantique). « Je suis devenu un assassin. J’ai tué de mes propres mains. Toute la misère que j’ai faite autour de cette horreur ne sera jamais effacée. Quand je repense à ça aujourd’hui, je me dis que j’ai vraiment fait n’importe quoi de ma vie », a-t-il déclaré lors de son interrogatoire.

T.#Meilhon : « Hier, j’ai épongé (les parties civiles ont témoigné). J’ai absorbé la misère que j’ai créée, même si je ne l’ai pas trop montré »
— Anne-Hélène Dorison (@AnneHD44) 22 Octobre 2015

La veille, la sœur jumelle et de nombreux proches de Laëtitia Perrais étaient venus témoigner à la barre, exposant leur souffrance, mais aussi leur incompréhension de voir la « timide » Laëtitia suivre un homme qu’elle connaissait à peine. « Hier, j’ai tout absorbé, tout écouté le mal que j’ai fait. Je ne reste pas insensible », a fait savoir Tony Meilhon en référence aux témoignages de la veille.

Le complice présumé entendu

Depuis le début de son procès à Rennes, l’homme montre une image de lui plus calme, plus retenue. « En prison, j’ai trouvé un chemin pour être un homme meilleur », avait-il déclaré en ouverture de son procès à Rennes.

Le moment clé du procès aura lieu en fin de journée lors de l’audition de Wilfried, complice présumé que Tony Meilhon désigne comme l’homme qui l’a aidé à découper le corps. Entendu à l’époque, ce « complice » avait été disculpé. Le procès se tient jusqu’au 28 octobre à Rennes.