Rennes: Sept ans de prison pour le caïd qui s’était fait la belle

JUSTICE Stéphane Goetz a été condamné pour l’enlèvement et la séquestration d’un jeune homme…

J.G. avec AFP

— 

Illustration de la Cité judiciaire, à Rennes.
Illustration de la Cité judiciaire, à Rennes. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Retour à la case prison pour le roi de la belle. Un homme de 29 ans, condamné pour tentative de meurtre et qui s’était spectaculairement évadé de prison à Nantes avant d’être rattrapé aux Pays-Bas en 2014, a écopé vendredi à Rennes de sept ans de prison ferme pour l’enlèvement et la séquestration d’un jeune homme en 2010.

Stéphane Goetz répondait depuis jeudi devant la juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de Rennes, de l’enlèvement et de la séquestration en octobre 2010 à Brest, sur fond d’affaire de stupéfiants, d’un jeune homme kidnappé à son domicile par plusieurs malfaiteurs, frappé, puis abandonné dans une poubelle à Quimperlé dans le Finistère.

Il avait blessé trois surveillants avec un cutter

Stéphane Goetz avait déjà été condamné en 2012 pour une tentative de meurtre, dont il a fait appel, et mis en examen pour une deuxième tentative sur un codétenu. Il avait ensuite faussé compagnie de manière violente et spectaculaire, le 27 novembre 2013, à trois surveillants qui l’avaient conduit à l’hôpital de Nantes pour faire une radio de sa cheville.

Armé d’un cutter, il les avait blessés tous les trois, deux d’entre eux devant être hospitalisés sans que leur pronostic vital soit engagé. Il avait été rattrapé le 25 septembre 2014 à Utrecht aux Pays-Bas où il s’était réfugié.