Rennes: Le forcené qui avait tué deux personnes à la machette ne sera pas jugé

JUSTICE L'homme a été déclaré pénalement irresponsable...

Camille Allain

— 

La maison incendiée de
La maison incendiée de — FRANK PERRY / AFP

L’affaire avait fait le tour des médias français. Le mardi 31 juillet 2012, « Jean-Fred », un homme de 58 ans résidant à Melesse, au nord de Rennes, est pris d’un coup de folie. En quelques heures, l’homme a tué deux personnes et en a blessé six autres. D’abord en mettant le feu à son logement, où sera retrouvé le corps sans vie d’une femme de 59 ans. Cette assistante sociale, qui l’aidait dans son divorce, avait été tuée à la machette. Ensuite en provoquant deux accidents de la route, dont un coûtera la vie à un père de famille qui rentrait du travail.

Il agresse à la machette

L’homme avait également blessé deux passants qui venaient en aide à la victime en leur assénant plusieurs coups de machette. Hospitalisé d’office à l’issue de son raid meurtrier, l’homme ne pourra pas être jugé. Trois ans après les faits, la chambre de l’instruction a déclaré jeudi que l’homme était irresponsable pénalement.

La chambre de l’instruction a également demandé son hospitalisation d’office. Incarcéré à Vezin, Jean-Fred sera pris en charge dans une unité spécialisée. Impliqué dans la vie de la commune, l’homme avait été décrit par certains voisins comme impulsif et sanguin. « Il n’a exprimé aucun remords. Il assure ne se souvenir de rien », explique son avocat Me Guillotin. Les experts ont conclu à un délire paranoïaque. Les faits avaient provoqué l’émoi dans toute la commune.