VIDEO. Rennes: Le youtubeur aux 90 millions de vue Monsieur Seby sort de l’anonymat

INTERNET Le Rennais cartonne auprès des ados avec ses parodies…

Camille Allain
— 
Autoportrait de Sébastien, Youtuber connu sous le pseudo Monsieur Seby.
Autoportrait de Sébastien, Youtuber connu sous le pseudo Monsieur Seby. — Monsieur Seby

Il n’a pas encore la renommée de Cyprien, de Norman ou de Rémi Gaillard. N’empêche qu’en quelques années, le youtubeur Monsieur Seby aura compilé 90 millions de vues sur sa chaîne Youtube.

Comment ? Grâce à ses parodies de tubes ultra connus repris en version « minions » qui font un carton auprès des jeunes adolescents. Si bien qu’après trois ans passés dans l’anonymat, Monsieur Seby souhaite se montrer sous son vrai visage. « J’étais à Paris pour l’inauguration du Youtube Space et là-bas, personne ne connaissait mon visage, juste quelques-uns qui avaient entendu parler de ma chaîne. Je me suis dit que je passais à côté d’un truc », raconte Sébastien.

Repéré par Cauet

Ce natif de Saint-Malo habite à Rennes depuis un peu plus de trois ans maintenant. C’est là, dans la chambre de son appartement, qu’il a commencé à réaliser ses premières vidéos. « Je faisais des détournements, des imitations, des parodies. J’ai toujours baigné dans la radio et dans le monde de la musique, donc c’était facile pour moi », souligne-t-il.

Le déclic viendra un jour d’août 2013. Avec ses Minions, Sébastien s’attaque à la bimbo Nabilla. La vidéo est partagée des milliers de fois et s’en va toquer à la porte de Cauet sur NRJ. Le succès est lancé : « Quand je me suis réveillé le lendemain et que j’ai vu que j’avais des dizaines de milliers de vues, je n’y croyais pas. »



Alors vendeur en téléphonie mobile, Sébastien garde son job dans un premier temps. Mais très vite, le nombre d’abonnés augmente et il doit quitter son boulot. « Je n’avais plus le temps. Monter une vidéo, ça me prend cinq à six jours. C’est devenu une activité à plein-temps ».

Aujourd’hui, l’homme se concentre sur des parodies des chansons les plus populaires chez les ados, où il applique ses propres paroles. « J’appréhende un peu de me dévoiler. Même mes voisins ne savent pas ce que je fais ».



Lucide, l’homme porte un regard prudent sur ce qui lui arrive. « J’ai tellement galéré depuis que je suis gamin qu’aujourd’hui j’en profite à fond. Mais je sais que tout ça est sans doute éphémère, que ça peut s’arrêter du jour au lendemain. »

A voir les 10 millions de vues accumulées par sa dernière parodie de Louane, on se dit que Monsieur Seby a encore du bon temps devant lui.