Incendie à Brennilis: Aucun rejet dans l'environnement constaté selon la préfecture

FAITS DIVERS Un feu s’est déclaré mercredi sur le site en cours de démantèlement…

Camille Allain

— 

La centrale nucléaire de Brennilis dans le Finistère, en juin 2001.
La centrale nucléaire de Brennilis dans le Finistère, en juin 2001. — Fred Tanneau AFP

Grosse frayeur mercredi dans la centrale nucléaire de Brennilis, dans le Finistère. Peu après 15h30, un incendie s’est déclaré dans un atelier de conditionnement de déchets situé à l’intérieur de l’enceinte du réacteur de la centrale. Rapidement mobilisés, les pompiers ont réussi à maîtriser le sinistre en deux heures. On apprend ce matin que le plan d’urgence activé par EDF et l’Autorité de sûreté nucléaire a été levé dans la nuit.

Aucune trace de contamination

Quatre personnes intervenant dans le bâtiment ont été prises en charge par les secours après avoir inhalé de fumées. « Les analyses démontrent qu’ils ne présentent pas de contamination. Aucun rejet dans l’environnement n’a été constaté », assure la préfecture du Finistère dans un communiqué.

EDF a proposé à l'ASN de classer cet événement au niveau 1 de l'échelle internationale des événements nucléaires (INES) graduée de 0 à 7. L'ASN doit procéder à d'autres inspections du site avant la fin de la semaine. 

A l’arrêt depuis 1985, la centrale nucléaire de Brennilis est la plus ancienne du territoire. Des opérations de démantèlement ont été lancées en 1995 puis arrêtées et reprises en 2011. Le chantier est aujourd’hui loin d’être achevé.