Rennes: Les habitants vont prendre part au budget de la ville

POLITIQUE A partir de 2016, 5 % du budget d’investissement seront consacrés au financement de projets proposés par les habitants…

Jérôme Gicquel

— 

Les Rennais pourront proposer des projets et voter pour ceux qu'ils préfèrent.
Les Rennais pourront proposer des projets et voter pour ceux qu'ils préfèrent. — J. Gicquel / APEI / 20 Minutes

La mairie de Paris s’était inspirée du modèle rennais pour l’attribution des logements sociaux. Cette fois, c’est Rennes qui suit les traces de la capitale sur la question du budget participatif. A partir de l’an prochain, 5% du budget d’investissement de la ville, soit 3,5 millions d’euros chaque année et 18 millions sur l’ensemble du mandat, seront ainsi consacrés au financement de projets proposés par les habitants.

« A condition de respecter certains critères quant à la nature du projet, c’est ouvert à tous. On peut par exemple proposer un aménagement de l’espace public, un équipement sportif, un projet lié à l’économie sociale ou solidaire. Ou alors des choses plus surprenantes qui n’existent pas encore dans notre ville », détaille Jean-Marie Goater, adjoint à la maire de Rennes en charge de la démocratie locale.

Des projets soumis au vote sur Internet et dans les urnes

Pour voir leurs idées se concrétiser, les habitants devront dans un premier temps déposer leurs projets en ligne ou dans des urnes installées à l’hôtel de ville et dans les différentes mairies de quartiers. Après cette première phase, qui démarre ce lundi et se poursuit jusqu'au 30 novembre, les projets seront instruits jusqu’en janvier 2016. « Cela va permettre d’étudier la faisabilité et le coût des différents projets avec les services de la ville », précise Didier Le Bougeant, adjoint en charge à la vie des quartiers.

Les projets éligibles seront ensuite soumis fin février au vote en ligne des Rennais via la plateforme numérique de la Fabrique Citoyenne. C’est enfin en mars que les projets ayant remporté le plus de suffrages seront présentés au conseil municipal et inscrits dans le budget 2016 de la ville. Ce projet de budget participatif avait fait l’objet d’un accord d’entre-deux-tours entre les socialistes et les écologistes lors des dernières élections municipales.