Stade Rennais: Lille gâche un peu la fête au Roazhon Park

FOOTBALL Les Rouge et Noir s'en sortent bien contre une belle formation nordiste (1-1)...

Jeremy Goujon

— 

Le Lillois Djibril Sidibé à la lutte avec le Rennais Mehdi Zeffane, le 18 septembre 2015.
Le Lillois Djibril Sidibé à la lutte avec le Rennais Mehdi Zeffane, le 18 septembre 2015. — JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

Tenu en échec par Lille (1-1), vendredi soir, le Stade Rennais a manqué l’occasion de prendre provisoirement la tête du championnat. Les hommes de Philippe Montanier, qui restaient sur quatre victoires d’affilée, sont tombés sur une séduisante équipe lilloise, venue quelque peu ternir les festivités liées à la nouvelle enceinte rouge et noire.

Les Dogues prennent les devants

La soirée avait en effet démarré par l’inauguration en grande pompe du Roazhon Park, dont les lettres s’affichent désormais au dos de la tribune Mordelles. Côté terrain, en revanche, les locaux n’auront pas été à la noce face à des Dogues inspirés. Alors que Bauthéac (24e) et Junior Tallo (44e) auraient déjà pu tromper Diallo, c’est finalement Boufal, d’une belle demi-volée du gauche, qui ouvrait le score (0-1, 48e).

Cinq minutes de folie en deuxième période

Assez brouillons, les Rennais réussissaient tout de même à revenir dans la partie, comme contre Toulouse (3-1, le 29 août). Sévèrement expulsé pour une faute inexistante sur Sio dans la surface (69e), le gardien nigérian du Losc Vincent Enyeama était remplacé par le jeune Mike Maignan. Lequel repoussait le penalty de Ntep (73e)… avant que l’ancien Auxerrois parvienne à égaliser dans la foulée (1-1, 74e).

Malgré ces cinq minutes de folie, le SRFC dut se résoudre au partage des points. Les 27.391 spectateurs du Roazhon Park, eux, se consolaient avec le spectacle pyrotechnique d’après-match…