Bretagne: Avec ses terrains à 1 euro le m², Berrien a sauvé son école

EDUCATION La quatrième classe restera ouverte cette année...

Camille Allain

— 

Illustration d'une rentrée des classes dans une école, ici à Rennes.
Illustration d'une rentrée des classes dans une école, ici à Rennes. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Le pari était osé, mais il est réussi. La petite commune de Berrien, dans le centre Finistère, vient d’apprendre que la suppression de classe envisagée par l’inspection académique n’était plus d’actualité. En juin, le village avait fait parler de lui en proposant dix terrains à construire vendus à 1 euro le m², par crainte de voir sa quatrième classe fermer et donc son école condamnée. L’annonce avait fait le tour du Web et d’innombrables personnes s’étaient portées candidates à l’acquisition d’un terrain.

Plan de situation de la commune de Berrien, dans le Finistère. - Google Maps

 

Trois mois plus tard, la commune a accueilli cinq familles, et les neuf nouveaux enfants inscrits à l’école ont permis de maintenir la quatrième classe ouverte, à la grande joie des parents, enseignants et des élus. Les nouveaux arrivants sont actuellement en location, en attendant de faire construire leur maison.