Bretagne: Saccagé, l'hypermarché Leclerc de Bain-de-Bretagne a failli prendre feu

AGRICULTURE Les éleveurs ont investi la grande surface dans la nuit…

Camille Allain
— 
Les salariés du centre commercial Leclerc de Bain-de-Bretagne ont nettoyé les dégâts mercredi.
Les salariés du centre commercial Leclerc de Bain-de-Bretagne ont nettoyé les dégâts mercredi. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Au bord de la route, des prunes, des pizzas, des chorizos écrasés annoncent le passage des éleveurs. A Bain-de-Bretagne, les agriculteurs ont laissé des traces de leur action, menée mardi soir dans l’hypermarché Leclerc. Sur le parking du magasin, des tonnes de pneus et de paille restent à évacuer, alors que les clients arrivent pour faire leurs courses. Tous mobilisés, les salariés s’affairent à nettoyer. « Nous n’avons pas pu ouvrir ce matin. Le magasin est resté fermé jusqu’à 15h », lâche le directeur, dépité.

Un éleveur jette de l’essence sur la façade

Depuis le début du conflit avec les éleveurs, c’est la deuxième fois que le magasin est touché. « J’espère que ça va s’arranger pour tout le monde. On ne peut pas continuer comme ça », poursuit le directeur. Mardi, il a passé la nuit près de son magasin pour s’assurer que la colère ne dégénère pas. Ce qui a failli être le cas quand des éleveurs ont projeté de la paille sur la façade du magasin. « Il y en a un qui a jeté de l’essence dessus. On n’est pas passés loin de la catastrophe », raconte un témoin.

Des produits ont été sortis du magasin et balancés dans la rue à Bain-de-Bretagne. - C. Allain/APEI/20 Minutes

Depuis plusieurs semaines, les agriculteurs bretons crient leur détresse en bloquant les routes ou en occupant les magasins. Mercredi, le gouvernement a présenté une série de 24 annonces et une aide de 600 millions d’euros destinée aux éleveurs. Reste à savoir si ces annonces suffiront à calmer leur colère.