Bretagne: Les chiffres hallucinants des Vieilles Charrues

FESTIVAL Le premier festival de France débute ce jeudi à Carhaix...

Camille Allain

— 

En 2014, le festival des Vieilles Charrues avait accueilli 225.000 spectateurs.
En 2014, le festival des Vieilles Charrues avait accueilli 225.000 spectateurs. — Alain Robert / Apercu / Sipa

Nichée au cœur du centre Bretagne, la commune de Carhaix et ses 7.500 habitants vont voir déferler ce week-end des dizaines de milliers de curieux oiseaux, tous réunis pour la 24e édition des Vieilles Charrues. Si les gens du coin y sont habitués, les proportions prises par le premier festival de France, qui débute ce soir, sont déroutantes. La preuve.

1992. C’est l’année de création du festival. A l’époque, c’est avant tout un buffet campagnard organisé au bord d’un lac. Cinq cents personnes participent aux différents jeux de kermesse comme le lancer de botte. L’année suivante, 2.000 personnes assisteront aux premiers concerts, puis 5.000 en 1994, puis…

225.000. Le nombre de personnes accueillies en 2014 sur le site, dont 175.000 entrées payantes. Le chiffre reste stable depuis le passage à quatre jours.

1.000. Plus d’un millier d’artistes et techniciens sont attendus cette année pour mener plus de 70 concerts.

850.000. Approximativement, le nombre de gobelets recyclables qui seront utilisés lors des quatre soirs de festival. Selon France 3 Bretagne, les spectateurs en emmènent 200.000 chez eux. Les autres sont réutilisés.

La programmation complète des Vieilles Charrues

8. En hectares, la superficie du site du festival en dehors de l’immense camping. C’est le passage de James Brown en 1997 qui avait poussé les organisateurs à emménager dans l’immense prairie. Le festival n’a pas bougé depuis.

20. En hectares, la superficie du camping du festival. Si vous y mettez les pieds pour la première fois, prévoyez un temps de marche pour rejoindre le site. On vous déconseille également le point de ralliement « à côté de la tente Quechua bleue ». Vous risqueriez d’y passer du temps.

170. Le nombre de tonnes de déchets récupérés par les bénévoles pendant les quatre jours, dont 60 sont recyclées. Les Vieilles Charrues ont été l’un des premiers festivals à passer aux gobelets recyclables, ce qui limite grandement le recours aux gobelets plastique.

6.000. Le nombre de bénévoles mobilisés pendant la durée du festival.

22. Il y a quelques années, les responsables de la logistique avançaient le chiffre de 22 kilomètres de saucisses et merguez consommées en quatre jours (d’autres disent neuf tonnes). Si vous deviez marcher le long de cette bande de saucisses, cela vous prendrait environ cinq heures. Le Télégramme évoque également 25 tonnes de frites sur quatre jours et 15 à 20.000 baguettes de pain par jour !

Le chiffre mystère. La bière coule à flots aux Vieilles Charrues. Mais les organisateurs ne préfèrent pas communiquer de chiffres autour de sa consommation. Sachez tout de même qu’au-delà du traditionnel demi, la brasserie voisine Coreff continue d’abreuver les festivaliers. Ici pas question de fûts. On achemine la bière par pipeline depuis des citernes !