Bretagne: Le tourisme pèse 57.600 emplois dans la région

ETUDE Les dépenses des touristes s’élèvent à 6,6 milliards d’euros, soit 8% du PIB breton…

Jérôme Gicquel

— 

Le tourisme pèse un poids considérable dans l'économie bretonne. Ici à Dinard.
Le tourisme pèse un poids considérable dans l'économie bretonne. Ici à Dinard. — J. Gicquel / APEI / 20 Minutes

Secteur clé de l’économie bretonne, le tourisme emploie 57.600 personnes dans la région selon la dernière étude de l’Insee qui s’appuie sur des chiffres de 2011. Parmi ses emplois, 46.300 découlent directement de la présence de touristes sur le territoire et 11.300 sont liés à l’acheminement des touristes et la préparation des séjours (voyagistes, transports…).

Ces chiffres placent la Bretagne au sixième rang des régions métropolitaines selon le nombre d’emplois touristiques, derrière l’Ile-de-France, Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte d’Azur, Aquitaine et Languedoc-Roussillon.

Les touristes regardent à la dépense

Si le tourisme continue d’embaucher, avec 2.000 emplois supplémentaires créés entre 2009 et 2011, il peine toutefois à recruter. En cause, une activité très saisonnière « qui rend difficile la pérennisation de ces emplois », explique l’Insee, ainsi que des salaires plus bas que la moyenne. Le salarie net horaire moyen y est en effet de 10,3 euros, contre 12 euros pour l’ensemble des salariés du secteur marchand.

Malgré les difficultés et la concurrence mondiale qui se joue désormais entre les destinations, le tourisme reste cependant un enjeu vital pour la région. En 2011, la dépense touristique s’est ainsi élevée à 6,6 milliards d’euros, soit 8 % du PIB breton. La crise passant par là, la consommation des touristes a toutefois reculé de 3,1 % entre 2005 et 2011 en Bretagne, alors qu’elle augmentait dans le même temps de 2 % en France.