Rennes: Les dealers de Villejean condamnés à des peines de prison ferme

JUSTICE Sept hommes étaient jugés en comparution immédiate après un coup de filet mené le 26 mai...

Camille Allain
— 
La dalle Kennedy dans le quartier de Villejean à Rennes.
La dalle Kennedy dans le quartier de Villejean à Rennes. — C. Allain / 20 Minutes

Les enquêteurs espéraient sans doute plus. Le parquet aussi. Mercredi, six hommes d’une vingtaine d’années et un homme de 33 ans ont été condamnés à des peines de six mois à deux ans de prison ferme par le tribunal correctionnel de Rennes. Tous étaient jugés en comparution immédiate, un mois après leur interpellation musclée dans le quartier de Villejean. Les sept prévenus étaient tous impliqués dans un important trafic de stupéfiants, démantelé par la police.

Du cannabis, de la cocaïne et de l’héroïne avaient été saisis en mai 2015 à Villejean. - C. Allain/APEI/20 Minutes

 

Les peines prononcées sont cependant inférieures aux réquisitions du procureur, qui avait demandé des peines de trois à cinq ans de prison. Les sept hommes ont été condamnés pour détention et trafic de stupéfiants ainsi que pour des violences sur des mineurs du quartier, forcés à dealer.

Les avocats taclent la procédure

Mercredi, tous les prévenus ont nié leur implication dans le trafic, assurant que le cannabis leur servait « à leur consommation personnelle » et que l’argent liquide provenait « de paris sportifs » ou « de travail au noir ». Des sommes allant jusqu’à 15.000 euros en liquide et des plaquettes entières de résine avaient été retrouvées chez certains des prévenus.

Mercredi, les avocats ont tenté de faire annuler la procédure, contestant la manière dont les interpellations s’étaient déroulées le 26 mai. La défense estimait que l’ordre de comparution délivré par le procureur pour procéder aux perquisitions n’était pas conforme et dicté « par la venue du ministre » Bernard Cazeneuve. Cette demande de nullité a été rejetée. Déjà écroués, les sept prévenus sont retournés en prison à l’issue de l’audience.