Bretagne: Nouveau village préféré des Français, Ploumanac'h a déjà la cote

TOURISME Les professionnels de l'hôtellerie s'attendent à une très belle saison estivale...

Camille Allain

— 

La petite commune voisine de Tregastel profite de la célébrité de Ploumanac'h.
La petite commune voisine de Tregastel profite de la célébrité de Ploumanac'h. — F. Kovacs

Quand on arrive à Ploumanac’h, impossible de rater la nouvelle. Une banderole, une plaque et des affiches dans les commerces rappellent que mardi, le petit bourg des Côtes d’Armor et son granit rose ont été élus « Village préféré des Français » dans l’émission de France 2. « Tout le monde ne parle que de ça ici ». Dans la petite commune de Trégastel, on n’est pas jaloux. « Ça va profiter à tout le monde ici », assure le patron d’un hôtel de la commune. Cette semaine, le téléphone de sa réception a beaucoup sonné depuis la diffusion de l’émission. « L’été, on est toujours complets, donc on ne pourra pas accueillir plus. Il faudra voir l’effet sur le reste de l’année », poursuit-il.

Le petit port de Ploumanac’h a vu les touristes défiler dimanche. - F. Kovacs

 

Déjà très prisée des touristes, la magique côte de granit rose pourrait être l’une des destinations phares de l’été 2015. Depuis le mois d’avril et la première diffusion de l’émission, les professionnels de l’hôtellerie ont déjà vécu « de très bons mois ». L’effet Stéphane Bern ? Pas impossible. « On nous a dit que la fréquentation pourrait augmenter de 40 %, donc il va falloir s’y préparer. On pourra faire le bilan en septembre pour savoir si l’émission a un effet », explique Stéphane, patron de café à Trébeurden.

Force est de constater que dimanche, les terrasses des restaurants étaient bien garnies et mieux valait être patient pour être servi. « On a réussi à trouver une table, mais on a dû attendre », lancent Bernard et Monique. Ces habitants de Dinan ne sont pas venus à Ploumanac’h par hasard. « Nous avons regardé l’émission mardi et ça nous a donné envie de revenir ». Ces retraités, pourtant domiciliés à 150 km de là, n’avaient pas mis les pieds sur la côte de granit rose depuis plus de 30 ans.

Le phare de Mean Ruz à Ploumanac’h. - C. Allain/APEI/20 Minutes

 

Et ils étaient nombreux les curieux, dimanche, à venir photographier le phare de Mean Ruz, l’eau turquoise ou le petit port. Mais le village pourrait être victime de son succès. Les petits parkings et la petite rue traversante étaient chargés de voiture. « Nous avons déjà prévu un nouveau parking et un plan de circulation », nous confiait le maire de Perros-Guirec Erven Léon.