Stade Rennais: Le conseiller de Yoann Gourcuff discute avec le président René Ruello

FOOTBALL Pendant que le joueur entretient sa condition physique au centre d'entraînement bordelais, son avocat et conseiller Didier Poulmaire fait le point sur la situation de l’ancien milieu offensif lyonnais....

Jeremy Goujon

— 

Yoann Gourcuff lors de Lyon-Nantes le 22 février 2015.
Yoann Gourcuff lors de Lyon-Nantes le 22 février 2015. — Laurent Cipriani/AP/SIPA

Si certaines rumeurs prétendent que l’international français Yoann Gourcuff négocie en solo (voire en duo avec son père) auprès de la famille Pinault, son représentant assure, pour sa part, s’entretenir avec le président rennais René Ruello.

« On a commencé à avoir des échanges informels, déclare ainsi Didier Poulmaire. Il n’y a pas de raison de s’en cacher, puisque le Stade Rennais avait déjà manifesté médiatiquement son intérêt. On s’est rencontrés, on continue de discuter, et on va voir ce que ça donne. »

Girondin un jour…

La présence de Yoann Gourcuff au Haillan (le centre d’entraînement des Girondins), en ce début de semaine, a forcément fait jaser. « Il n’y a rien entre lui et nous », a assuré le boss bordelais Jean-Louis Triaud.

Selon Poulmaire, il n’y a pas non plus matière à interprétation. « Même en vacances, Yoann ne peut s’empêcher de s’entraîner, de toucher le ballon. C’est compulsif chez lui. Il l’a peut-être fait du côté de Bordeaux, mais je suis sûr qu’il l’a également fait à Lorient ou dans le sud de la France. »

Pas de date butoir fixée

Alors que le Stade Rennais reprendra le chemin de l’entraînement lundi (jeudi à Bordeaux), le clan Gourcuff ne compte pas se précipiter pour autant. « Vu l’importance du choix de Yoann par rapport à son prochain club, il prend le temps nécessaire pour peser le pour et le contre, et bien analyser les propositions qui lui sont faites, affirme Didier Poulmaire. Mon travail consiste à mener un certain nombre de discussions, afin de lui faire remonter le maximum d’informations. Il le lui faut pour qu’il puisse choisir, et là, ce n’est pas encore le cas. Il n’y a pas de deadline. »

Une short-list est établie

« Dans chaque grand championnat, il y a un, voire deux clubs qui se sont positionnés pour Yoann », annonce l’avocat, lequel évoque une équipe « en Allemagne, en Espagne et une autre en Italie [Poulmaire dément à ce propos s’être rendu à Naples]. Ce sont des contacts concrets, mais je ne peux pas donner de noms, car les dirigeants ne se sont pas manifestés publiquement, eux. »

Autant de pistes étrangères qui ne préfigurent pas obligatoirement l’avenir de Yoann Gourcuff. « Qu’un joueur comme lui envisage encore de rester en France, malgré toutes les méchancetés dont il a pu être l’objet, ça renvoie une très belle image », conclut Didier Poulmaire.