Bretagne: Les agriculteurs menacent de mener de nouvelles actions contre la grande distribution

AGRICULTURE Les enseignes de la grande distribution sont victimes de dégradations...

C.A. avec AFP

— 

Des pneus et de la paille avaientété déposés devant les hypermarchés de la région rennaise, ici à Châteaugiron.
Des pneus et de la paille avaientété déposés devant les hypermarchés de la région rennaise, ici à Châteaugiron. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Ils sont en colère et ils le disent. Mercredi, les Jeunes agriculteurs du Grand Ouest ont menacé de reprendre leurs actions coup de poing menées contre les enseignes de la grande distribution si la rémunération des éleveurs n’est pas revalorisée.

Les raisons de la colère des agriculteurs

Depuis plusieurs semaines, les super et hypermarchés de l’Ouest ont plusieurs fois été victimes de dégradations menées par des éleveurs. Mardi, le préfet de la région Bretagne avait même lancé un appel au calme et assuré que les auteurs de dégradations seraient punis.

« Ce sera le feu d’artifice avant l’heure »

Des propos qui n’ont pas découragé les éleveurs. Lors d’une réunion organisée à Occagnes (Orne), les représentants des JA de Bretagne, Normandie et Pays de la Loire ont menacé de réitérer « s’il n’y a pas d’avancée mercredi prochain ». « Nous reprendrons nos actions coup de poing, ce sera le feu d’artifice avant l’heure, on est au point de non-retour », a prévenu Matthieu Lenoir, président des JA des Pays de la Loire.

Les manifestants assurent avoir visité « plus de 300 sites » grâce à 1.300 agriculteurs mobilisés. Les préfectures ont-elles comptabilisé 192 actions dans l’Ouest.