Bretagne: Les délais pour passer un IRM explosent pour les malades du cancer

SANTE Il faut compter en moyenne 57 jours d'attente pour obtenir un rendez-vous...

C.A. avec AFP
Une IRM au nouvel hôpital européen de Marseille, le 26 août 2013.
Une IRM au nouvel hôpital européen de Marseille, le 26 août 2013. — P. MAGNIEN / 20 MINUTES

Non, nous ne sommes pas tous égaux sur le plan de la santé en France. Selon une étude de l’association Imagerie Santé Avenir (ISA) qui représente l’industrie de l’imagerie, le délai d’attente moyen pour bénéficier d’un IRM (imagerie par résonance magnétique) en Bretagne serait de 57,1 jours ! Un chiffre en constante augmentation ces dernières années. En 2006, le délai était d’un mois. En France, le délai d’attente moyen est évalué à 30,3 jours.

Objectif à 20 jours

L’accès à l’IRM est pourtant crucial dans la détection et le suivi des cancers. Le plan cancer 2014-2019 lancé au niveau national avait ambitionné de réduire ce délai moyen à 20 jours. En cancérologie, l’imagerie est utilisée pour le bilan initial puis tout au long de la maladie, selon les spécialistes. « Les résultats de l’imagerie contribuent au choix du traitement et des délais trop long d’accès à l’IRM peuvent aller jusqu’à une perte de chances pour le patient », selon le Pr Frank Boudghène, spécialiste de radiologie et président de la Fédération de l’imagerie du cancer de la société française de radiologie.