Rennes: La voiture électrique de Bolloré, «une bouffée d'oxygène» pour PSA La Janais

ECONOMIE La Bluesummer sera produite dans l'usine PSA de Rennes en septembre...

Camille Allain

— 

Des salariés sur le site de PSA La Janais à Rennes.
Des salariés sur le site de PSA La Janais à Rennes. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Enfin une bonne nouvelle. Après l’annonce de l’arrivée d’un nouveau véhicule en 2016, le choix de faire de l’usine de PSA La Janais la future unité de production de la nouvelle voiture électrique de Bolloré a redonné le sourire aux salariés du site rennais. Dès septembre, l’usine aura une capacité de production de 15 « Bluesummer » par jour, soit un maximum de 3.500 véhicules par an. Ce cabriolet quatre places conçu par Bolloré est entièrement électrique.

Après avoir perdu la moitié de ses effectifs en moins de dix ans (4.000 personnes aujourd’hui), l’usine de Chartres-de-Bretagne. Pour les syndicats, la nouvelle confirme que l’usine est toujours attractive. « C’est une bouffée d’oxygène qui ouvre de nouvelles perspectives au site jusqu’alors fortement impacté par la baisse des effectifs et le manque de visibilité sur l’avenir », estime la CFDT.

Dans un communiqué, l’intersyndicale (CFE-CGC, CFTC, FIA, FO) évoque de son côté « l’occasion de découvrir de nouvelles technologies et d’enrichir encore notre savoir-faire ».

La CGT demande « plus de volume »

Plus critique, la CGT regrette « le manque de volume » et revendique « le besoin d’un nouveau véhicule succédant à la fin probable de la C5 et faisant la jonction avec P 87 ». Aujourd’hui, seules la Peugeot 508 et la Citroën C5 sont toujours produites dans l’usine qui s’est spécialisée dans le haut de gamme. Le projet P87 sera présenté d’ici 2016 et devrait succéder à la Peugeot 5008.

Le site de PSA La Janais a également entamé une reconversion de ses locaux en accueillant la réfection de rames de TGV ou la construction de maisons en containers.