Bretagne: L'affaire du Bugaled Breizh relancée par les tribunaux anglais

JUSTICE La justice avait conclu à un non lieu le 13 mai à Rennes...

C.A. avec AFP

— 

Des membres de l'association "SOS Bugaled Breizh" manifestent devant la cour d'appel de Rennes le 3 mars 2015
Des membres de l'association "SOS Bugaled Breizh" manifestent devant la cour d'appel de Rennes le 3 mars 2015 — Damien Meyer AFP

Quasiment close en France après l'audience de la dernière chance qui s'est soldée par un non-lieu à Rennes le 13 mai, l'enquête concernant le naufrage du Bugaled Breizh pourrait rebondir en Angleterre. «Une audience de pré-enquête aura lieu le 17 juillet», a déclaré une porte-parole du tribunal de Truro, dans le sud-ouest de l'Angleterre. 

Le naufrage du Bugaled Breizh reste un mystère

Cette audience est destinée à déterminer les éléments nécessaires à réunir pour lancer une procédure d'enquête publique. L'avocat britannique des familles Charles Hattersley a confirmé l'information précisant que même une fois tous les éléments étaient réunis, l'ouverture de l'enquête «ne devrait pas avoir lieu avant l'automne».

La thèse du sous-marin toujours d'actualité

Cinq marins ont trouvé la mort dans le naufrage du chalutier immatriculé au Guilvinec (Finistère) en janvier 2004 au sud-ouest de l'Angleterre. Onze ans après le drame, les familles des victimes continuent de croire que c'est un sous-marin qui a emporté le chalutier en accrochant ses filets.

Souvent bloquée par le secret défense, l'enquête n'a jamais pu arriver à ces mêmes conclusions, malgré des éléments troublants. Des manoeuvres de sous-marins de diverses nationalités, y compris français, se déroulaient dans la zone où le chalutier était en train de pêcher au moment de l'accident le 15 janvier 2004.