Bretagne: Des camions d'Europe de l'Est tagués sur les aires de repos

FAITS DIVERS Deux personnes ont été interpellées et ont reconnu les faits...

C.A. avec AFP

— 

Opération de contrôle douanier non loin de Rennes.
Opération de contrôle douanier non loin de Rennes. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Voilà plusieurs mois que les poids lourds immatriculés en Europe de l’Est sont victimes d’actes de vandalisme en Bretagne. Une dizaine de cas a déjà été relevée par les autorités et deux personnes ont été interpellées cette semaine. Les pare-brise de plusieurs dizaines camions ont été maculés de peinture sur des aires de repos.

« Je comprends la colère »

Vendredi, le porte-parole du Collectif des transporteurs de Bretagne, Claude Rault, a tenu à condamner ces dégradations. Les auteurs des dégradations protestent contre le dumping social et la concurrence qu’ils estiment déloyale, a-t-il expliqué, « condamnant la méthode », même s’il « comprend » la colère des transporteurs français.

« Les transporteurs étrangers ne payent pas de taxe pour rouler sur les routes françaises alors que nous, nous payons la taxe sur l’essieu », a-t-il ajouté.

Deux personnes interpellées

Dans la nuit de lundi à mardi, deux personnes ont été interpellées dans le Morbihan et ont reconnu avoir tagué ou aspergé de peinture 17 camions sur la trentaine touchée cette nuit-là, selon le groupement de gendarmerie du Morbihan.

« L’enquête se poursuit », a-t-on fait savoir vendredi au groupement de gendarmerie.