Ligue 1: «Rennes plaît beaucoup à Eric Bauthéac», déclare l'agent du joueur

Interview Le milieu offensif niçois est courtisé par de nombreux clubs, dont le Stade Rennais...

Propos recueillis par Jeremy Goujon

— 

Eric Bauthéac, en action face aux Lyonnais Jordan Ferri et Maxime Gonalons, pourrait troquer son maillot rouge et noir de Nice pour celui rouge et noir de Rennes.
Eric Bauthéac, en action face aux Lyonnais Jordan Ferri et Maxime Gonalons, pourrait troquer son maillot rouge et noir de Nice pour celui rouge et noir de Rennes. — L. Cipriani / AP / Sipa

« Adulé à Nice », le milieu offensif Eric Bauthéac (27 ans) va quitter les Aiglons, après trois saisons passées sur la Côte d’Azur. Si l’intéressé ne manque pas de propositions, deux clubs sont néanmoins en pole position pour l’enrôler : Lille et le Stade Rennais. Un club breton qu’il affectionne particulièrement, selon son agent Jacques Crouzel.

Où en sont les négociations avec le SRFC ?

J’ai eu Philippe Montanier au téléphone, tout comme Jean-Luc Buisine [directeur de la cellule de recrutement rennaise]. Pour l’instant, rien n’a été conclu.

D’autant que Rennes n’est pas vraiment le seul sur les rangs…

Il y a Reims, Nantes, Lille, Montpellier… Le Genoa, également, s’inquiète de la situation d’Eric (sic). Mes correspondants en Allemagne m’ont aussi laissé un message, me signalant qu’un club de Bundesliga, dont j’ignore encore le nom, s’intéressait à lui. Mais il est évident que Rennes lui plaît beaucoup. On se posait des questions par rapport au coach, mais on sait maintenant qu’il a été prolongé de trois ans.

Le président de l’OGC Nice n’a pas été très tendre envers votre protégé, dernièrement…

Il faut savoir que Jean-Pierre Rivère est un type extrêmement particulier. Il disait à Eric : « Il faut qu’on se parle, on va tenter de te garder ». Et moi, quand je l’appelais, il me disait : « Il n’en est pas question ». C’est curieux, non ? Eric est hyper apprécié des supporters, car c’est un très gentil garçon. C’est vraiment un brave mec, très droit. On le voit sur le terrain, il se bat pour son club. Du coup, on n’a vraiment pas compris l’attitude du président à son égard.

Vous dites que le Stade Rennais est une destination qui « plaît beaucoup » à Eric Bauthéac. Pour quelles raisons ?

C’est un très bon club, avec un très bon effectif. Avec une histoire, aussi, et un beau stade, un bon centre de formation. De mon point de vue, ça fait partie des sept meilleurs clubs de France. Devant, vous avez quoi ? Paris, Monaco, Saint-Etienne, Lyon, Lille… Marseille ? Ils vont faire une saison l’année prochaine, on va bien rire, à mon avis (sic). Si l’OM termine 6e ou 7e, ce sera bien. Je pense que Rennes finira devant eux.

Malgré l’intérêt d’autres clubs, la tendance est-elle favorable aux Bretons ?

Deux équipes nous plaisent beaucoup aujourd’hui, c’est Rennes et Lille. On n’a pas encore trop discuté du volet financier, mais, même si elles n’en ont pas les moyens, certaines formations seraient prêtes à s’aligner sur les futures propositions rennaise et lilloise. Ces deux-là sont capables de se concurrencer au niveau du salaire. En dernier ressort, ça va donc dépendre de la discussion qu’aura le coach avec Eric, puis Eric décidera. Où qu’il aille, il va franchir un énorme palier. Outre son talent, c’est un joueur qui a toujours envie de progresser. Il a vraiment une mentalité exceptionnelle.

Rennes mise sur la stabilité [Michel Troin, l’entraîneur-adjoint, a également renouvelé son bail], tandis que Lille a changé de coach…

Eric apprécie Hervé Renard, ils s’entendent bien, mais il apprécie aussi le travail de Montanier. L’un des deux fera la différence par rapport à son projet sportif. Eric est avant tout un « footballeur ». Ce n’est pas le mec qui pense « contrat-pognon, contrat-pognon… (sic) ». En Championship [deuxième division anglaise], il pourrait gagner le double de ce qu’il pourrait toucher à Lille ou à Rennes… mais le projet sportif ne l’intéresse pas.