Bretagne: Le blogueur Boris Le Lay condamné à de la prison ferme

JUSTICE Le fondateur du site Breizh Atao fait l’objet d’un mandat d’arrêt…

J.G. avec AFP

— 

Capture d'écran du compte Twitter de Boris Le Lay.
Capture d'écran du compte Twitter de Boris Le Lay. — Twitter

Déjà condamné à plusieurs reprises pour des propos xénophobes et antisémites, le blogueur nationaliste breton Boris Le Lay vient pour la première fois d'écoper d'une peine de prison ferme. Fondateur du site Breizh Atao, il a été condamné jeudi à six mois de prison ferme par le tribunal correctionnel de Quimper qui l’a reconnu coupable de provocation à la discrimination raciale. Le blogueur, qui serait installé au Japon et fait l'objet d'un mandat d'arrêt, n'était pas présent à l'audience.

Des propos racistes à l'encontre de musiciens noirs

Il était poursuivi pour avoir attaqué en raison de la couleur de sa peau un musicien d'un orchestre traditionnel breton dans une vidéo mise en ligne sur son blog en juin 2013. Dans cette vidéo, il réagissait à une autre condamnation, prononcée la veille, pour des propos diffusés par écrit sur son blog à l'encontre du même musicien noir, Yannick Martin. Le blogueur avait alors été condamné à 18 mois de prison avec sursis.

Cette fois, Boris Le Lay a également été condamné à verser 8.000 euros de dommages et intérêts à Yannick Martin, ainsi que 800 euros de remboursement des frais de procédure, a précisé Maître Picart, avocat de la partie civile.