Ille-et-Vilaine: Un trafic de stupéfiants démantelé sur le secteur de Montfort

JUSTICE Des peines de prison de 12 mois à deux ans ferme ont été prononcées contre les dealers…

Jérôme Gicquel

— 

Des plaquettes de cannabis saisies le 28 juin 2002 à Toulouse
Des plaquettes de cannabis saisies le 28 juin 2002 à Toulouse — Lionel Bonaventure AFP

Cinq personnes résidant en Ille-et-Vilaine ainsi qu’un individu demeurant dans l’Oise ont été interpellés lundi dernier lors d’une opération judiciaire. Les perquisitions réalisées dans les différents domiciles ont permis la découverte de 135 cachets d’ecstasy, 5 pieds de cannabis, 3 chambres de culture de cannabis, 10 grammes de cocaïne ainsi qu’une somme d’argent en liquide de 3.280 euros. Le fournisseur a également été interpellé mercredi dernier avec un kilo de résine de cannabis trouvé à son domicile.

Les premières investigations remontent au mois de juin 2013, les gendarmes de Montfort-sur-Meu suspectant un trafic de stupéfiants sur le secteur de Romillé. L’enquête, dirigée par la brigade de recherches de Montfort-sur-Meu sous le contrôle du procureur de la République de Rennes, confirme rapidement les soupçons portant sur un revendeur local qui se fournit auprès d’un fournisseur parisien pour alimenter les secteurs de Romillé, Rennes et Cherbourg.

Ils jettent deux kilos de cannabis sur le bord de la route

Les investigations s’accélèrent dans la nuit du 26 au 27 mars 2015. Ce soir-là, trois individus refusent d’obtempérer à un simple contrôle routier. Dans leur fuite, ils jettent deux kilos de résine de cannabis sur le bord de la route.

Une opération de police judiciaire est déclenchée le 18 mai, débouchant sur l’interpellation de sept individus. Cinq d’entre elles ont été jugées en comparution immédiate vendredi et condamnées à des peines de prison de 12 mois à deux ans ferme.