Rennes: Nouveau débrayage chez PSA avant la venue de Tavares

ECONOMIE Une petite centaine de salariés ont bloqué les lignes de production à l'appel de la CGT...

Camille Allain
— 
La production a été perturbée à l'usine PSA La Janais mercredi matin à l'appel de la CGT.
La production a été perturbée à l'usine PSA La Janais mercredi matin à l'appel de la CGT. — J. Gicquel / APEI / 20 Minutes

Comme annoncé lundi, la CGT a appelé les salariés de PSA La Janais à cesser le travail ce mercredi matin, à la veille de la venue du grand patron du groupe Carlos Tavares. Selon le syndicat, une centaine de personnes a ainsi débrayé depuis 8h45 ce matin, perturbant les lignes de production. La direction évoque de son côté «environ 70 personnes concernées» et une production «qui tourne à mi-vitesse».

Le syndicat espère alerter la direction sur «l’amélioration des conditions de travail» et entend «stopper les suppressions d’emplois et la disparition de certains services en informatique et en recherche et développement». La production avait déjà été fortement perturbée le 9 avril, également à l'appel de la CGT. 

Rennes,usine du futur?

Le site de la Janais, qui a vu ses effectifs divisés par deux en moins de six ans, accueille ce jeudi le PDG du groupe Carlos Tavares. Le Portugais doit inaugurer la nouvelle plate-forme d'innovation en carrosserie Excelcar, retenue par l'Etat dans son plan «d'usine du futur». La CFDT, qui n'a pas appelé à débrayer, se dit «satisfaite» que ce projet se concrétise mais rappelle «que les 16 emplois créés ne doivent pas faire oublier les milliers d'emplois supprimés».