Bretagne: Saint-Malo inspire le nouveau prix Pulitzer

LITTERATURE Anthony Doerr vient d’être couronné dans la catégorie Fiction avec son roman «Toute la lumière que nous ne pouvons voir»… 

Jérôme Gicquel
— 
Anthony Doerr sera présent à Saint-Malo fin mai pour le festival Etonnants Voyageurs.
Anthony Doerr sera présent à Saint-Malo fin mai pour le festival Etonnants Voyageurs. — Shauna Doerr/AP/SIPA

Ecrivain jusqu’alors plutôt méconnu, Anthony Doerr est en train de se faire un nom dans le monde littéraire aux Etats-Unis. Son roman Toute la lumière que nous ne pouvons voir, dont la version française sortira le 7 mai chez Albin Michel, vient en effet d’être couronné du célèbre prix Pulitzer dans la catégorie Fiction.

Anthony Doerr avait avant cela séduit Barack Obama, l’ensemble de la presse américaine et un peu plus de deux millions de lecteurs avec ce deuxième roman. Particularité de cette œuvre, c’est à Saint-Malo que l’action se déroule. Toute la lumière que nous ne pouvons voir raconte l’histoire d’un orphelin allemand qui s’engage dans les Jeunesses hitlériennes et part combattre avec la Wehrmacht en France en 1944, alors que Saint-Malo est incendiée et pilonnée par les bombes.

Un roman né de sa venue à Saint-Malo en 2006

Invité de la prochaine édition d’Etonnants Voyageurs du 23 au 25 mai à Saint-Malo, Anthony Doerr avait déjà répondu à l’invitation du festival en 2006. C’est d’ailleurs à cette époque que lui est venue l’idée de ce roman.

«Se promenant dans la ville fortifiée, il s’éprend de ses remparts qui surplombent la mer, de sa vue panoramique, de son ambiance… Jaillit alors l’idée d’une histoire d’amour dramatique entre une jeune femme aveugle et un jeune soldat nazi lors du siège de Saint-Malo en 1944 », est-il écrit dans sa biographie sur le site du festival Etonnants Voyageurs.