Amateurs: Quand Laurent Huard apporte son soutien au «dernier club à dimension socio-culturelle» de Rennes

Football Le Breizh Fobal Klub s'est trouvé un renfort de choix avant son dernier match de la saison...

Jeremy Goujon

— 

Les amateurs rennais du Breizh Fobal Klub, ou le développement de la culture bretonne par le foot.
Les amateurs rennais du Breizh Fobal Klub, ou le développement de la culture bretonne par le foot. — BFK

Il y a le Barça, et son «Més que un club». Et puis, il y a le BFK, et son «Dreist ar C’hlub» («Au-delà du club», en breton).

Première saison, et (peut-être) premier titre de champion

Inspiré par la légendaire institution catalane, le Breizh Fobal Klub se veut «le dernier club à avoir une dimension socio-culturelle à Rennes [voir lien suivant]», dixit l’entraîneur et vice-président Antoine Régeard. Créée en octobre 2013, l’association BFK a mis un an à préparer sa première saison officielle, entre «recherche de sponsors, affiliation à l’Office des sports et achat du matériel».

Engagée depuis septembre 2014 en cinquième division de district, soit l’échelon le plus bas chez les seniors en Ille-et-Vilaine, la formation présidée par Kévin Canipel est déjà assurée d’évoluer en D4, d'ici quelques mois. «Il y a deux montées, et on ne peut plus être dépassés avec notre goal-average, explique Antoine Régeard. En plus, on est une équipe A, ce qui compte avant même la différence de buts.»

Leader de la poule D, le Breizh Fobal Klub recevra dimanche la «C» de l’US Illet-Forêt (basée à Saint-Sulpice-la-Forêt, berceau d’un certain Yoann Bigné). L’objectif, pour cette ultime journée ? Rester devant Betton, et ainsi obtenir le titre de champion. Les amateurs rennais, qui ont mis les petits plats dans les grands en invitant notamment le Bagad de Cesson-Sévigné, ont aussi reçu un soutien de poids, en la personne de Laurent Huard.

Le coach de la réserve du Stade Rennais ne pourra toutefois pas être présent, le week-end prochain, au Stade de la Bellangerais. A la même heure, ses ouailles en découdront en effet avec les Voltigeurs de Châteaubriant. Pour une autre histoire de montée, en CFA cette fois…