Bretagne: Le projet d'extraction de sable à Lannion fait peur aux pêcheurs

ENVIRONNEMENT Le chantier a été autorisé par le ministre de l'Economie Emmanuel Macron...

C.A. avec AFP

— 

Manifestation à Lannion le 24 janvier 2015 pour protester contre le projet d'extraction de sable coquillier dans la baie
Manifestation à Lannion le 24 janvier 2015 pour protester contre le projet d'extraction de sable coquillier dans la baie — Damien Meyer AFP

Voilà un dossier qui n'a pas fini de faire parler de lui. Le projet d'extraction de sable coquillier dans la baie de Lannion (Côtes d'Armor), autorisé il y a une semaine par le ministre de l'Economie Emmanuel Macron, inquiète vivement les pêcheurs professionnels. «C'est une décision difficile à accepter pour la pêche locale car les réserves présentées n'ont pas été totalement levées», a commenté le comité régional des pêches maritimes et des élevages marins de Bretagne (CRPMEM) samedi.

«Pouvoir stopper les travaux»

Si la concession réclamée par la Compagnie Armoricaine de Navigation appartenant au groupe malouin Roullier lui a été accordée, elle a finalement été revue à la baisse. L'extraction sera ainsi limitée à 50.000m3 de sable la première année puis à 250.000m3 les années suivantes, contre 400.000m3 envisagés initialement. 

Le président du comité a demandé à «pouvoir stopper les travaux si les extractions mettent en danger les équilibres écologiques de cet écosystème si particulier». La dune sous-marine, composée de morceaux de coquilles, est toute proche de zones classées Natura 2000. La réalisation de ce projet est capitale pour le le géant Roullier, qui utilise ce sable pour fabriquer son fertilisant agricole.