Bretagne: Vidé de ses eaux, le lac de Guerlédan peut se révéler dangereux

ENVIRONNEMENT Le préfet appelle les visiteurs à la vigilance après l'hélitreuillage d'une femme vendredi...

Camille Allain
— 
La vidange du lac a commencé début mars à Guerlédan.
La vidange du lac a commencé début mars à Guerlédan. — Office de tourisme du lac de Guerlédan

Depuis le début du mois de mars, le lac de Guerlédan, le plus grand de Bretagne, se vide doucement de ses eaux. Objectif: assécher le barrage afin de permettre à EDF d'entretenir l'ouvrage. Depuis mardi, la vidange s'est même accélérée avec l'ouverture des vannes qui doit permettre d'assécher entièrement le lac à la fin du mois. L'événement attire déjà de nombreux curieux, pas toujours avisés du danger.

Vendredi, une femme a été hélitreuillée après avoir lourdement chuté du bord du lac. Vidée de son eau, l'étendue présente en effet d'importants dénivelés dépassant parfois 15 mètres. Evoquant «plusieurs autres incidents récemment» les préfectures du Morbihan et des Côtes-d’Armor ont appelé les promeneurs «à la plus grande vigilance et à un comportement responsable».

 

Les préfets évoquent d'abord les risques de chute et rappellent qu'un arrêté «interdit de descendre le long des berges sur la totalité du pourtour de la retenue d’eau». La dernière vidange du lac remonte à 1985. Des millions de curieux avaient alors déferlé aux abords de Guerlédan.