Rennes: Moutons et vaches prennent leurs quartiers au Landry

NATURE Les animaux seront chargés d’entretenir les prairies dans un parc du quartier…

Jérôme Gicquel

— 

Les animaux ont pris possession de leur nouvelle maison ce mercredi matin.
Les animaux ont pris possession de leur nouvelle maison ce mercredi matin. — J. Gicquel / APEI / 20 Minutes

Le parc du Landry a pris depuis ce matin des petits airs de ferme avec l’arrivée par bétaillère d’une vingtaine de moutons, brebis et agneaux avranchins. Dans une dizaine de jours, ils seront rejoints dans leur enclos par deux vaches armoricaines. Les animaux auront pour mission d’ici la fin octobre d’entretenir les prairies du parc du Landry.

Un projet d’éco-pâturage déjà initié depuis deux ans dans le quartier et qui a de nouveau été reconduit cette année. «On évite ainsi d’utiliser des machines motorisées qui entraînent des nuisances sonores et le tassement des sols. Mais c’est surtout un bon moyen d’animer le quartier. Les habitants s’approprient le troupeau, ils nous demandent à chaque quand reviennent les animaux», indique Christian Aubrée, responsable de l’exploitation maintenance à la direction des jardins.

Deux brebis avaient été volées en 2013

Pour protéger les bêtes, une clôture électrique sera prochainement installée afin d’éviter les vols. Car en 2013, deux brebis de race solognote avaient été volées par des individus pas bien malins. Cette année, la ville de Rennes a fait appel à Matthieu Pirès, gérant de la Ferme de Milgoulle, qui assure déjà ce type de prestation dans plusieurs communes de la métropole.

«Nous avons cette fois choisi des moutons avranchins et des vaches armoricaines qui sont deux races menacées d’extinction. Cela permet ainsi de les valoriser auprès du public», poursuit Christian Aubrée. Actuellement en phase d’étude, le projet de parc urbain aux prairies Saint-Martin devrait également faire la part belle à l’éco-pâturage.