Rennes: Stanislas Hintzy, nouveau patron de la French Tech

NUMERIQUE L'association emménagera dans les mois qui viennent à la Mabilais...

Camille Allain
— 
Stanislas Hintzy (à gauche) prend la tête de la French Tech Rennes. Ici aux côtés d'Emmanuel Couet, président de Rennes Métropole.
Stanislas Hintzy (à gauche) prend la tête de la French Tech Rennes. Ici aux côtés d'Emmanuel Couet, président de Rennes Métropole. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Obtenu en novembre, le label French Tech Rennes n'aura pas mis longtemps à prendre ses marques dans la capitale bretonne. L'association, qui aura pour mission d'accompagner les start-up dans leur développement, s'est déjà trouvé un patron. Débarqué jeudi soir à Rennes, Stanislas Hintzy vient de prendre les commandes de la mission.

Le CV du nouveau directeur général en dit long sur les ambitions de la métropole à faire de Rennes une ville majeure du numérique. Responsable de la plate-forme de distribution digitale OD2 fondée par Peter Gabriel, Stanislas Hintzy a ensuite travaillé quatre ans en Finlande pour développer Nokia Music, équivalent d'Itunes, avant d'être nommé directeur international de Qobuz. «Nous voulions quelqu'un de proche des entrepreneurs avec une solide expérience dans le privé et à l'international», justifie Emmanuel Couet, président de Rennes Métropole.

La French Tech c'est quoi?

«Très attaché à la Bretagne» où sa mère est née, Stanislas Hintzy a justifié sa décision de s'installer à Rennes par «sa passion pour accompagner les start-up». «Avec la décentralistation, je fais le pari que les décideurs du domaine numérique ne seront plus uniquement concentrés à Paris», a-t-il fait savoir.

L'association French Tech s'est également trouvée un joli pied-à-terre de 2.200 m² à la Mabilais et emménagera en septembre. «La cantine numérique y sera transférée avec le Booster et continuera d'organiser des conférences. Nous aurons également un niveau réservé au coworking et un autre accueillera un hôtel d'entreprises pour ceux qui se lancent», détaille Pierre Berthou, président du directoire. Une pépinière d'entreprises sera également inaugurée à ViaSilva d'ici 2017.