Rennes: Ce que l'on sait du forcené de Chantepie

FAITS DIVERS Un homme de 37 ans est resté retranché plusieurs heures dans un appartement mardi soir...

Camille Allain

— 

Le GIPN a délogé le forcené, retranché plusieurs heures au domicile de son ex-compagne à Chantepie, près de Rennes.
Le GIPN a délogé le forcené, retranché plusieurs heures au domicile de son ex-compagne à Chantepie, près de Rennes. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

La commune de Chantepie a vu sa tranquillité chamboulée ce mardi soir. Un homme est resté retranché plusieurs heures dans l'appartement de son ex-compagne, au deuxième étage d'un petit immeuble à l'entrée du centre-ville. Il menaçait de faire exploser une bouteille de gaz. L'homme a été maîtrisé vers 20h30 par le GIPN, qui a dû faire usage de grenades assourdissantes pour pénétrer dans l'appartement.

Déjà une plainte déposée contre lui

Le forcené est un homme de 37 ans d'origine somalienne. Déjà connu des services de police, il était séparé de son ex-compagne depuis juin. Il avait plusieurs fois tenté de rentrer en contact avec elle, notamment en novembre, où il s'était présenté sur son lieu de travail. L'homme, suivi pour des problèmes psychiatriques, avait alors «pété un câble» sur place. L'employeur de la jeune femme avait d'ailleurs porté plainte.

Selon son entourage, le Somalien s'était retranché dans l'islam ces derniers mois. «Il s'est radicalisé. On ne le reconnaissait plus», explique l'une d'entre elles. Il s'était présenté lundi soir au domicile de son ex-compagne avant de l'enfermer près de deux heures dans le logement. C'est elle qui a appelé la police le lendemain. Interpellé, l'homme sera prochainement entendu par les enquêteurs.