20 Minutes : Actualités et infos en direct
EDUCATIONInsertion professionnelle: Opération séduction pour les universités rennaises

Insertion professionnelle: Opération séduction pour les universités rennaises

EDUCATION
Près de 90% des étudiants de Rennes-1 et Rennes-2 trouvent un emploi après un master…
Le campus de Villejean à Rennes, où est installée l'université Rennes-2.
Le campus de Villejean à Rennes, où est installée l'université Rennes-2. - C. Allain / APEI / 20 Minutes
Camille Allain

Camille Allain

A quelques heures de leur journée portes ouvertes, le discours des responsables des universités Rennes-1 et Rennes-2 est déjà bien rôdé. Oubliées les querelles autour de la fusion, les facs rennaises veulent attirer un maximum de candidats pour la prochaine rentrée. Premier défi: casser les idées reçues notamment autour de l’insertion professionnelle. Réputées éloignées du monde économique, les universités présentent pourtant des taux d’insertion honorables. D’après les données du ministère compilées par 20 Minutes, 91,8% des titulaires d’un master de Rennes-1 ont trouvé un job dans les 30 mois suivant leur diplôme, dont 80% un emploi stable. Ils sont 88,6% à Rennes-2, même si seuls 66,2% d’entre eux ont trouvé un poste stable.

6.000 stages par an à Rennes-2

Des statistiques plutôt flatteuses qui illustrent le travail mené par les facs françaises pour redorer leur image. Après avoir vu ses effectifs baisser et sa réputation ternie par les blocus, l’université Rennes-2 est aujourd’hui redevenue attractive. «Il y a un discours récurrent autour des difficultés de s’insérer avec un diplôme en sciences sociales. On pense souvent à une carrière dans l’enseignement. Il y en a, mais aujourd’hui nos étudiants sont dans tous les secteurs d’activité», explique Marc Gimonet, responsable du Service universitaire d'information d'orientation et d'insertion professionnelle de Rennes-2.

Autrefois éloignés, les mondes universitaires et économiques semblent aujourd’hui réconciliés. «Depuis les lois LRU et ESR, les facs ont beaucoup changé. A Rennes-2, nous avons chaque année plus de 6.000 étudiants qui partent en stage. Il faut très tôt inciter les élèves à construire leur projet professionnel», poursuit Marc Gimonet.

Des patrons parrainent les promotions

Ce message, les responsables des facs aimeraient aussi le faire passer aux dirigeants du secteur privé. Pour y parvenir, Rennes-2 a mis en place un système de parrainage. Chaque formation de master et de licence pro est présidée par un chef d’entreprise. Objectif: faire connaître les cursus à l’extérieur des campus. La fac de Villejean a également lancé un club d’anciens élèves où les jeunes diplômés sont suivis pendant les premiers mois de leur recherche d’emploi.

Rennes-2 aura son propre réseau social

Surfant sur le succès des réseaux sociaux comme LinkedIn et Viadeo, l’université Rennes-2 lancera bientôt son propre réseau social. Baptisé Résonances, il permettra aux étudiants de créer leur profil afin de valoriser leur parcours et de partager leur expérience.

Sujets liés