Rennes: La ville médiévale va refaire surface

PATRIMOINE Une promenade sera aménagée d’ici 2020 le long des portes Mordelaises et des remparts…

Jérôme Gicquel

— 

Le nouvel accès à la rue des Portes Mordelaises, vu depuis la rue de Juillet.
Le nouvel accès à la rue des Portes Mordelaises, vu depuis la rue de Juillet. — Atelier Bruel-Delmar

Les yeux rivés sur les transformations urbaines de la ville, on en aurait presque oublié que Rennes avait été dans le passé une cité médiévale. Si les vestiges des remparts et les portes Mordelaises sont là pour nous le rappeler, la valorisation des lieux laissait pour l’heure à désirer. «Ces remparts sont totalement inconnus des Rennais. Ils ont été cachés pendant des siècles par le front urbain, il faut désormais leur redonner vie», reconnaît Sébastien Sémeril, premier adjoint en charge de l’urbanisme.

Pour cela, la ville envisage à l’horizon 2020 d’aménager une promenade urbaine de la rue de Juillet à la place du Maréchal Foch, en reconfigurant complètement l’aspect des lieux.

Modélisation en 3D du projet de promenade urbaine. - Ville de Rennes

 

Ce projet, d’un montant global de plus de 10 millions d’euros, sera à l’ordre du jour du conseil municipal de lundi. En cas d’adoption, les travaux pourront alors commencer, la ville ayant déjà bien avancé sur le dossier avec l’acquisition de 95% du foncier dans le périmètre défini.

Développer le tourisme urbain avec l’ouverture du centre des congrès

Depuis la rue de Juillet, un jardin prendra place dans les anciennes douves. La balade se poursuivra le long des remparts à l’arrière des immeubles de la rue Nantaise. Des terrasses de cafés et de restaurants borderont cette allée de 30 mètres de largeur, qui conduira le promeneur au pied des portes Mordelaises. «Il s’agit de réconcilier l’histoire de la ville avec des fonctionnalités modernes», indique Sébastien Sémeril.

Les portes, par lesquelles la duchesse Anne de Bretagne a fait son entrée dans la ville avant son couronnement, bénéficieront quant à elles d’un aménagement extérieur. Elles pourraient à terme rouvrir leurs portes au public «mais il faudra d’abord définir les usages que l’on veut en faire», assure l’élu.

Vue actuelle des portes Mordelaises. - J. Gicquel / APEI / 20 Minutes

 

Pour les élus, ce projet s’inscrit dans une stratégie plus globale visant à développer le tourisme urbain, avec notamment la perspective du futur centre des congrès qui ouvrira ses portes en 2017. «Tous ces projets urbains, comme le mail François-Mitterrand, le quartier EuroRennes ou la Zac Baud-Chardonnet participent à l’extension du centre-ville. Tout cela pour avoir un centre-ville dynamique qui répond aux attentes des habitants et des touristes», conclut Sébastien Sémeril.­