Rennes: Le prof de maths surdoué relève le défi de TF1

TELEVISION Raphaël, 33 ans, participe vendredi soir à la nouvelle émission «Les Extra-Ordinaires»...

Jérôme Gicquel
— 
Raphaël fait partie des huit candidats en lice dans la nouvelle émission de TF1.
Raphaël fait partie des huit candidats en lice dans la nouvelle émission de TF1. — TF1

Vendredi soir, les élèves du lycée Jean-Guéhenno de Fougères et de la faculté de sciences économiques de Rennes auront sûrement les yeux rivés sur TF1. Raphaël, leur professeur de mathématiques, participera à la nouvelle émission de TF1 Les Extra-Ordinaires, présentée par Christophe Dechavanne et l’ancienne Miss France Marine Lorphelin. Le concept: «huit candidats aux facultés hors-normes qui devront relever des défis presque irréalisables», précise la chaîne. 

Pour Raphaël, 33 ans, il s’agira de remplir à l’aide de calcul mental un échiquier de 68 cases à partir d’un nombre à trois chiffres déterminé par les invités en plateau. Le tout dos à l’écran avec l’objectif de réaliser un carré magique, de manière à ce que la somme de chacune des colonnes et chacune des lignes soit égale au nombre donné par les invités.

«Tout est question de logique dans le calcul mental»

Un défi incompréhensible pour le commun des mortels mais pas pour Raphaël, passé maître dans l’art de jouer avec les chiffres. «Tout est question de logique dans le calcul mental. J’ai certes des capacités mais cela demande aussi beaucoup de pratique et d’entraînement», indique le jeune professeur. «Je ne suis pas un calculateur prodige, j’essaie à chaque problème d’établir une stratégie élaborée sur un algorithme, un peu comme un ordinateur», assure-t-il en toute modestie. 

Dans le passé, Raphaël a déjà pu mettre en pratique son talent lors de concours internationaux sous les couleurs de la fédération française de jeux mathématiques. «J’ai toujours adoré jouer avec les chiffres, trouver des astuces pour résoudre les énigmes le plus rapidement possible», assure ce Franc-Comtois de naissance. Dans ses cours, Raphaël tente aussi de transmettre sa passion des chiffres à ses élèves, en leur délivrant quelques conseils bien pratiques. «Pour une division par 5 par exemple, c’est plus facile de multiplier le chiffre par 2 et de le diviser ensuite par 10», conseille-t-il. Des astuces qui lui seront bien utiles vendredi soir pour tenter de décrocher le trophée.