Stade Rennais: Pourquoi Habib Habibou pousse les supporters à bout

Football L'attaquant franco-belge fait tout pour se mettre les aficionados bretons à dos...

Jeremy Goujon

— 

Habib Habibou n'est pas en odeur de sainteté auprès des supporters du Stade Rennais.
Habib Habibou n'est pas en odeur de sainteté auprès des supporters du Stade Rennais. — P. Minier / Ouest Médias / Sipa

Auteur d’une entrée en jeu particulièrement «remarquée» contre Lens, samedi soir, l’attaquant Habib Habibou cristallise de plus en plus les tensions au sein des supporters du Stade Rennais.

  • Parce qu’il ne marque pas

Deux «goals» pour dix-huit apparitions en championnat. Tel est le bilan d’Habibou, jusqu’à présent, sous le maillot rouge et noir. Très loin de ses 21 réalisations en 25 matchs de Jupiler Pro League, la saison passée, l’ancien membre de La Gantoise n’a plus fait trembler les filets depuis le 26 octobre 2014, et une victoire du SRFC face à Lille (2-0).

La situation doit grandement perturber l’intéressé, lui qui avoue être «en colère» lorsqu’il ne score pas. Ses statistiques faméliques énervent aussi les fans

 

  • Parce qu’il est le Brandao du pauvre

Souvent comparé au Brésilien de Bastia, de par sa carrure (1,92 m pour 80 kg) et sa technique approximative, le Franco-Belge s’est distingué ce week-end par une frappe totalement dévissée du pied gauche, au point d’atterrir en touche. A sa décharge, Habib Habibou ne fut pas vraiment aidé par l’état déplorable du terrain à Amiens, responsable des rebonds à répétition avant sa tentative. Le raté en question a en tout cas fait le «bonheur» des aficionados du SRFC, lesquels n’ont pas perdu leur sens de l’humour.

 

  • Parce qu’il s’est montré injurieux envers eux

A la suite du revers à Toulouse (2-1), le 14 février, Habibou avait traité les supporters bretons de «gogoliens» (sic). Outre la défaite, ces derniers n’avaient pas digéré le loupé (déjà) de l’attaquant, qui aurait pu égaliser en fin de rencontre. Suffisant pour aller se plaindre sur le compte Twitter du joueur, dont la réponse avait donc été cinglante. Celle-ci fut rapidement effacée, le Rennais ayant, dans la foulée, présenté ses excuses.

Pour le grand pardon, il ne lui reste plus désormais qu’à retrouver (enfin) l’efficacité en Ligue 1…