Rennes: Interpellés pour braquage, deux néo-nazis avouent le viol d'une fillette en 2004

FAITS DIVERS L'un des deux hommes, domicilié à Fougères, a été confondu par son ADN...

Camille Allain

— 

Une avocate marche dans les couloirs de la cour d'assises d'Ille-et-Vilaine, à Rennes.
Une avocate marche dans les couloirs de la cour d'assises d'Ille-et-Vilaine, à Rennes. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Interpellés en 2014 pour avoir tenté de braquer un routier à la Bouëxière, deux frères de 34 et 45 ans ont avoué avoir violé une fillette de 12 ans en 2004 à Vire dans le Calvados, rapporte Ouest-France. Le plus âgé des deux hommes, tous deux domiciliés à Fougères, a été confondu par son ADN. Il a reconnu les faits. 

Il voulait qu'un étranger soit accusé

L'affaire remonte à 2004. Les deux frères, proches du milieu néo-nazi et arborant des tatouages de croix gammées, se rendent à un meeting d'extrême droite en Basse-Normandie. Sur le chemin du retour, ils enlèvent une fillette de 12 ans à la sortie du collège. Le plus âgé reconnait l'avoir violée, expliquant qu'il espérait que l'on accuse des étrangers, rapporte le quotidien.

Les deux hommes seront jugés mardi en correctionnel pour la tentative de braquage. Avant d'être convoqués devant les assises du Calvados pour répondre du viol.