Rennes: Découvrez en images ce que va devenir la plaine de Baud

URBANISME Les premiers chantiers de construction seront lancés en 2015 dans ce nouveau quartier…

Camille Allain

— 

Les immeubles les plus élevés culmineront à 50 mètres. Lancer le diaporama
Les immeubles les plus élevés culmineront à 50 mètres. — Agence Lan

«2015: Naissance d’un quartier au bord de l’eau.».A quelques mois des premières poses de fondation, les élus de la ville ne tarissent pas d’éloges sur le futur quartier Baud-Chardonnet. Enclavée entre les rails de la SCNF et les restes de son passé industriel, la zone en friche fait aujourd’hui presque peur. D’ici à deux ans pourtant, la plaine sera habitée. Et à terme, 2.600 logements y seront construits, de la petite maison individuelle à l’immeuble de 16 étages.

Un grand parc le long de la Vilaine

«On part pour au moins dix ans», prévient d’emblée l’adjoint à l’urbanisme Sébastien Sémeril. Ralenti par les nouvelles mesures du plan d’expansion des crues qui a mené à la destruction des jardins familiaux, le projet est aujourd’hui sur les rails. «Il y aura ici de la densité urbaine, c’est vrai. Mais on veille à ce qu’il y ait des lieux de respiration à proximité. Trois hectares d’espaces naturels borderont la Vilaine. La rivière a toujours été une contrainte pour l’urbanisation. Aujourd’hui, il nous faut la reconquérir», poursuit l’élu.

Une vue du futur quartier depuis l'avenue François-Château. - Jean-Francois Golhen/ Agence Antonini


Le futur quartier accueillera d’ici à 2017 quatre îlots dont deux immeubles de 16 étages et des commerces en rez-de-chaussée. Un grand parc sera aménagé sur les bords de Vilaine avec la possibilité d’y voir des structures sur pilotis, sur péniches ou des constructions démontables pour laisser place aux crues en hiver.

A l’image de la Guinguette installée chaque été à Tours, le quartier pourrait également accueillir des établissements nocturnes. «Il faut élargir le centre-ville. Il n’a pas bougé depuis quatre siècles. Tout le monde sait qu’à Rennes il faut aller dans le centre ancien pour boire un verre. Notre objectif, c’est d’apporter plus de diversité», poursuit le premier adjoint. L’ensemble devrait être achevé d’ici 2025 voire 2030.