Rennes: Les candidats à la présidence de l'université ne veulent pas de fusion

EDUCATION Le successeur de Jean-Emile Gombert sera élu le 25 mars...

Camille Allain
— 
Le campus de Rennes-II à Villejean
Le campus de Rennes-II à Villejean — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Deux candidats déclarés sont en lice pour prendre la succession de Jean-Emile Gombert à la tête de l'université Rennes-II. Olivier David, géographe, et l’ancienne première vice-présidente Catherine Loneux, se présenteront aux élections prévues le 25 mars, rapporte Ouest-France.

«La direction n'a rien voulu entendre»

Et à en croire le quotidien, le projet de fusion déjà largement remis en question serait purement enterré. «Nous sommes attachés à l'arrêt du processus de fusion qui aurait provoqué un déséquilibre entre Rennes-I et Rennes-II», explique Olivier David à Ouest-France. Même constat du côté de l'autre candidate. «La direction actuelle de Rennes-I n'a rien voulu entendre et voulait deux tiers des sièges. Une proposition inacceptable», témoigne Catherine Loneux. 

 

Cette élection fait suite à la démission d'une grande partie du conseil d'administration en janvier. Les contestataires n'acceptaient pas les conditions de gouvernance imposées par la voisine Rennes-I qui demandait que deux tiers des sièges lui soient octroyés. «Cela ressemblait à une absorption de Rennes-II par Rennes-I», expliquait un représentant de l'Unef membre du conseil d'administration.