Rennes: Le site Thalès d'Etrelles mobilisé pour le Rafale

ECONOMIE La commande de 24 avions offre de belles perspectives pour l'usine d'Ille-et-Vilaine...

Camille Allain

— 

Des salariés de Thalès à Etrelles.
Des salariés de Thalès à Etrelles. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

En 2012, l'usine Thalès d'Etrelles fêtait en grande pompe la production de son 10.000e composant pour le Rafale. Le ministre de la Défense de l'époque Gérard Longuet avait même fait le déplacement. Mais trois ans après, l'absence de perspectives à l'export pour l'avion de combat français commençait à faire craindre le pire aux 450 salariés du site proche de Vitré.

Le nez du Rafale

L'officialisation de la vente de 24 appareils à l'Egypte est donc une excellente nouvelle pour le site d'Etrelles. La direction de Thalès vient de confirmer qu'une partie des radars équipant le Rafale serait produite dans l'usine bretillienne. Le site d'Etrelles conçoit notamment le module intégré dans le nez de l'avion. Un composant qui améliore la détection des cibles et élargit le champ de vision. Il est aussi utilisé dans le guidage des missiles.

Thalès a quitté Châteaubourg en 2009 pour s'installer à Etrelles, après le départ de Mitsubishi.